Skip to main content

Protection du revenu

S’assurer un revenu permettant de couvrir les besoins de tous les jours en cas d’invalidité, ai-je vraiment besoin de ça ?

Profitez d'un conseils à 360°

1’000.- CHF de revenu manquant à 35 ans, 360’000.- CHF de revenu manquant jusqu’à la retraite !

L’invalidité est souvent un sujet tabou, rien que d’en parler est parfois compliqué.

On assure bien une voiture qui ne vaudra plus rien dans quelques années, alors pourquoi pas sécuriser son revenu  ?

Une analyse de prévoyance permet de déterminer quelles sont les prestations versées par l’AI, la LPP et les assurances privées, pour déterminer le montant à assurer afin de maintenir son niveau de vie en cas d’invalidité.

Pour une grande partie de la population, on parle d’environ 1’000.- à 2’000.- CHF par mois à couvrir pour une personne seule, ce montant se réduit lorsqu’on a des enfants à charge.

Les primes sont plus basses que ce que l’on pense et déductibles fiscalement dans bien des cas !

Invalidité suite à une maladie

L’invalidité par maladie représente 94% des cas d’invalidité en Suisse. Durant les 24 premiers mois, les employés sont en général bien assuré. Les réels soucis commencent après les premières décisions de l’AI.
Près de 80% des Suisses ne savent pas comment ils sont couvert par leur caisse de pension LPP.

Les prestations de l’AI et de la LPP ne sont pas suffisantes, seules 50 à 70% du salaire est assuré en cas d’invalidité.

Un complément de couverture via une assurance individuelle ne coûte pourtant pas très cher.

Invalidité suite à un accident

L’accident représente environ 6% des cas d’invalidité. En général les couvertures en cas d’accident sont suffisantes puisqu’elles couvrent 80% du salaire pour un salarié.

Saviez vous qu’une bonne partie des cas d’invalidité par accident est ultérieurement requalifié en invalidité par maladie ?

Quelles sont alors les prestations assurées, qu’en est-il pour les assurés avec des salaires plus élevés ?

Protection du financement en cas d’invalidité

A votre avis, que se passe-t-il lors d’un renouvellement de prêt, si une tranche d’hypothèque à taux fixe arrive à échéance ?

Vous avez deviné : l’établissement qui finance le prêt va procéder à une nouvelle analyse de la tenue des charges pour s’assurer que les directives de la FINMA en matière de financement soient respectées.

En cas d’invalidité, dans le cas ou les rentes versées seraient insuffisantes, l’institut de financement dénoncera le prêt et la dette devra alors être réduite de manière conséquente, le cas échéant, l’objet devra être vendu.

Cela peut vous paraitre cru et direct, FCG ne fixe pas les règles, nous protégeons nos clients en les conseillant de manière professionnelle!

A lire

Notre Journal.

Découvrez nos articles de presse, les nouveautés en matière de produits et les dernières directives légales !

Candidature spontanée

Nous rejoindre vous intéresse ?

Dans ce cas il ne vous reste plus qu’une étape à accomplir afin que nous puissions vous contacter. Chaque demande de candidature est minutieusement étudiée par notre département RH.